Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Mosaïques d'Histoire (S)

A la découverte du pigeonnier "pied de mulet"

Pigeonnier de la famille Carles à Villate

Pigeonnier de la famille Carles à Villate

Si le pigeonnier peut présenter des éléments récurrents quant à son architecture fonctionnelle,la forme varie au gré des régions,des moyens financiers et de l’originalité du propriétaire ou du maçon.Deux grands types se dessinent:Les pigeonniers isolés,en plein champ ou dans la cour de la ferme ou du château et les pigeonniers intégrés dans la maison ou un bâtiment de ferme.Une liste à la Prévert pourrait être dressée:le pigeonnier-bolet,tour, porche,sur arcade,cylindrique,le pigeonnier à pan de bois,le pigeonnier de grenier ou sous comble,appelé également fuie,le pigeonnier sur piliers ou colonnes et le pied de mulet,très répandu dans la région toulousaine,le bas Quercy et la plaine du Tarn.Le Muretain en possède de nombreux spécimens que la Dépèche vous invite à découvrir.Ce pigeonnier présente un toit à une seule pente,interrompu par un ressaut en forme de marche d’escalier qui lui a valu le surnom de pied de mulet.Cette contre-marche est fermée par une planche en bois percée de trous – grilles d’envol – permettant le passage des pigeons.Le mur arrière et les murs latéraux montent plus haut que le toit afin d’assurer une protection contre les vents dominants.Le livre « petit patrimoine rural de Lot et Garonne » précise que le premier étage situé sous les combles, servait parfois de logement pour des domestiques.Ce type de pigeonnier peut être isolé ou accolé à divers bâtiments de la ferme. 

 
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article