Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Mosaïques d'Histoire (S)

Le directeur du muséum sur les traces de Jean-Baptiste Noulet

Le directeur du muséum sur les traces de Jean-Baptiste Noulet

L'allure décontractée de Francis Duranthon pénétrant dans la médiathèque de Venerque cachait en ce samedi aprés-midi une forte émotion. C'est à l'invitation d' Hélène Breton, ancien maire de Venerque et l'assocation du patrimoine de Venerque,  que le directeur du muséum de Toulouse effectua , en compagnie de Denis Béziat, premier maire-adjoint et Pamela Boisard, maire-adjoint déléguée à la culture un pélérinage sur les traces de Jean-Baptiste Noulet. Ce parcours rappelle au passionné de paléontologie ses premières fouilles . Il avouera même qu'il crut , extrayant des ossements avoir fait une incroyable découverte . Au-delà de ses fonctions de géologue, botaniste, et préhistorien , Jean-Baptiste Noulet  fut un passionné qui n’a eu de cesse toute sa vie de prouver par ses recherches que l’homme fossile existait. Une stèle érigée à Clermont Le Fort au lieu dit l'Infernet le confirme. Françis Duranthon parcourt du regard la sélection d 'ouvrages et de photos sélectionnés par la médiathèque.La découverte d’un carnet de notes ayant appartenu au célèbre paléontologue attire son attention « Passionnant et précieux »s'exclame-t-il à la lecture de ce petit carnet annoté par Jean-Baptiste Noulet en personne et de poursuivre en toute simplicité la découverte du fonds patrimonial de la Basse Vallée de l’Ariège.(catalogue consultable en ligne avec interrogation par mots clés http://digiscopia.com/bva). Inauguré en 2013, cette collection de ressources documentaires est constituée principalement par la donation de Louis Latour, archéologue bénévole complété par les dons d’Henri Pérès et de Marie-Flore Boglio. Camille Raynaud en mission de service civique à la médiathèque classe méthodiquement ces inventaires et périodiques à disposition des chercheurs et des étudiants , invitant le groupe à poursuivre le circuit autour des pièces d’archéologie issues des fouilles de Grépiac et Auterive. Une halte au cimetière s'improvise pour rendre hommage à Jean-Baptiste Noulet avant de s'acheminer vers Clermont le Fort pour une conférence dans le cadre des animations de l'association « la sauce aux idées » . Malgré la complexité du sujet,Francis Duranthon balaye toutes les réticences ; il conte une histoire où les personnes principaux s'appellent Edouard Lartet, Paul Tournal,et Jacques Boucher de Crevecoeur L'histoire se raconte, se vit , une heure 30 de découvertes scientifiques rythmées par l'humour et la verve. «  On n’est pas seulement utile à la science par ce que l’on achève. On peut l’être aussi par ce que l’on commence » conclut Francis Duranthon en citant Isidore St Hilaire Geoffroy zoologiste français.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article